petite bannière
petite bannière

Votre personnage Pseudo:
Mot secret:



Petit détour par "La Chope Gravée"

Voyageurs
352 Inscrits


Habitants
134 Inscrits


Dernier inscrit
AustinNHElgin

Qui est en ville?
1 personne(s)
0 personnalité(s)

21503
voyageurs ont fait halte ici

Aujourd'hui
61 personne(s)
Dont 14 étranger(s)
Et 0 habitué(s)

Warning: MagpieRSS: Failed to parse RSS file. (Invalid document end at line 2, column 1) in /homepages/3/d164323095/htdocs/dsc040490218/magpierss/rss_fetch.inc on line 238


Logo MyChezWam
Etage 1 Porte 2

MyReferencing
Mon Referencement
Renseignements sur la Troupe:
Les Flibustiers de Marienburg
13 pts

Recruteur officiel
Werner Von Herstdatt
icone recruteur
Expérience: 118
Richesse


Aucune richesse importante

icone recruteur
Groupement


Les Pirates du Lion Noir

Emblême de la Troupe
icone groupe

Les Recrues de la troupe

NomVictoiresDéfaitesTueriesScoreDivers
HumainWerner Von Herstdatt11190101
ElfeLorenmantel130282
NainLe Père Nainwêl30120
ElfeLomarawen1308
ElfeBrimennwaën Ethilrondeorn1207


Tableau des récompenses
Les Trophées

Image Trophées
- 0 Trophées des Champions
- 1 Trophées du Cercle des Combattants
Les Diplômes


- 1 Diplômes de recruteur de Maitres d'armes
- 0 Diplômes de visionnaire
- 0 Diplômes du meilleur recruteur
Les Médailles


- 0 Médailles du poing d'acier version Enclume (investissement)
- 0 Médailles du poing d'acier version Marteau (Gains sur une prestation)
- 0 Médailles du Tueur
- 0 Médailles des pourfendeurs
- 0 Médailles du poing d'acier d'or (richesse)
- 2 Médailles des trésors (rentabilité)
Les Distinctions


- 0 Distinctions de recruteur de légende
- 0 Distinctions de découvreur de talents
- 0 Distinctions d'honneur
- 0 Distinctions de recruteur de stratège
- 0 Distinctions de découvreur de jeunes stratèges
- 0 Distinctions de Popularité
- 0 Distinctions de Courage
- 0 Distinctions de Témérité (lors d'une prestation)
Niveau de Notoriété
- 2 Nv de Notoriété

Description du groupe Les Flibustiers de Marienburg

Il y a de cela, déjà 35 ans, la ville de Marienburg vit naître en ces murs un turbulent petit garçon nommé Werner Von Herstdatt, fils de Hadolf Von Herstdatt et de Angela Von Herstdatt, née Von Hüeltag.
Qui se doutait alors que le mignon petit bébé à qui appartenait ce visage poupin allait devenir quelques années plus tard un pirate renommé dans toute, ou presque , Sartosa ainsi que dans une bonne partie de l’Empire ...
Les premières années de la vie de Werner furent exemplaire pour un jeune homme bien né tel que lui, malgré une fâcheuse tendance à toujours vouloir transgresser les règles et une attirance anormal pour ce métal précieux que l’on appelle l’or ...
Le père de Werner, Adolf était à Marienburg un noble d’une influence moindre mais ces importantes rentes dans le commerce lui assurait un habitat plus que confortable et une fortune assez importante. Werner reçu donc l’éducation du parfais petit nobliaux jusqu’à l’âge de ces 13 ans car, il faut dire que Werner était le 3ème enfant d’Angéla et de Adolf et que les deux premiers, de sages et respectueux garçons qui n’étaient que peu turbulent et se contentaient de leur condition … contrairement à Werner.
C’est donc à l’âge de 13 ans que le destin du futur pirate se sépara de celui de ces frères. Son frère aîné, Hans, reçu l’éducation d’un prédicateur qui lui appris les mathématiques, certaines sciences et assez pour qu’il puisse, le garçon étant destiné par Adolf à reprendre ses affaires … le deuxième fils, Heinrich, lui fut envoyé dans un séminaire où il apprendrais à prier Manann et où, en tant que clerc du dieu des mers, il aurait une grande influence sur le commerce maritime et pourrait aider son frère et son père en cas de besoin.
Ainsi pour compléter cette stratégie de placement de ces enfants afin de s’assurer une confortable retraite et un bon avenir pour eux.
Conformément à cette approche il allait offrir à son troisième fils une éducation solide de marin, ainsi qu’un entraînement au combat, des leçons de stratégie maritime et lui offrirait un poste dans la marine militaire pour aider encore au développement économique de la famille Von Herstdatt.
Ainsi donc à 13 ans Werner avait reçu de nombreuses leçons d’escrimes et il lui avait été même appris quelques rudiments militaire et stratégique, il est sage aussi de dire que le plus jeune des Von Herstdatt avait dans sa jeunesse une passion : pour les animaux … allez savoir pourquoi ! Il adorait ces petites créature et il faut dire qu’après avoir fait en cachette quelques séjours au zoo de la ville (et avoir reçu de nombreuses corrections pour ceci) il commençait à devenir un bon dresseur, c’était un dénommé Jehan, gardien et dresseur du zoo qui lui avait appris comment et, pendant plus d’un an cette relation appris à Werner à dresser les animaux de manière tout à fait convenable…
Et c’est à cet âge qu’un tournant majeur apparu sur la route du petit nobliaux. Il jouait alors avec ces camarades, de jeunes nobles comme lui, dans la cours de l’école d’escrime où il se rendait régulièrement, il révisaient calmement les passes d’escrime qu’ils avaient appris le jour même quand l’un d’entre eux quitta le combat qu’il avait engagé avec Werner et courut afin d’éviter l’affrontement. Werner, trop fier pour abandonner son adversaire le poursuivit tant et si longtemps qu’ils finirent par courir dans des lieux dont ils n’avaient même pas connaissance et arrivèrent au bout d’une longue cavalcade dans un quartier où les hommes étaient beaucoup plus grand, habillés bizarrement et portaient des oreilles étrangement longues et pointues …
Tout d’un coup l’enfant qui affrontaient notre jeune héros s’arrêta et, le fougueux jeune homme lui sauta dessus, s’en suivit quelques passes d’armes remarquablement exécutées par Werner qui déséquilibrèrent son adversaire et alors qu’il tombait au sol un de ces étranges passants s’approcha des jeunes garçons, releva le piètre combattant, lui donna ce qu’il semblait être une piécette et, alors que Werner allait partir à sa suite pour essayer de rentrer chez lui, l’étranger l’arrêta en l’attrapant par le col, il s’agenouilla à ces côté et commença à lui parler …
Tout d’abord il le complimenta pour la prouesse martiale qu’il venait de réaliser puis il lui dit que c’était très bien pour un petit garçon de son âge puis il lui demanda comment il s’appelait, qu’est ce qu’il faisait ici, bref, il assaillit le petit garçon de question puis tout d’un coup il s’arrêta, sembla réfléchir et dit finalement : « Bon, je vais te raccompagner chez toi. »
Après un long trajet, à la nuit tombée, Werner et l’étrange personnes arrivèrent enfin à la maison des parents du petit homme.
Là, le père courroucé de Werner commença à s’échauffer et alors qu’il menaçait de la battre, l’étranger s’interposa entre le fils et le père. C’est là qu’Adolf pris conscience de sa présence, il resta d’abord muet de stupeur puis finalement dis à son fils d’aller dans sa chambre et commença à parler avec l’étranger.
Quelques heures plus tard le père monta à l’étage parler à son fils et il lui appris une nouvelle qui fit bondir de joie le bambin : l’étranger était en réalité un elfe des mers nommé Brimennwaën Ethilrondeorn et, en voyant l’enfant se battre et en apprenant les quelques détails qu’il devait apprendre de sa vie il avait décidé de le prendre sous son aile et de lui apprendre le métier de marin, la stratégie maritime et de nombreuses choses sur l’art du combat … moyennant une somme d’argent qui était une véritable petite fortune !
Cependant le père de Werner n’était pas avare et même s’il était dur avec son fils et même si il le battit ce jour là, il avait décidé que ce petit garnement, ce vaurien qui se bagarrait toujours avec ses frères et n’était bon à rien devrait bien un jour recevoir ce genre de formation et, le fait qu’elle vienne d’un elfe qui avait prétendu être un illustre capitaine de navire pour ceux de sa race était une occasion en or, or que Adolf paya à l’être aux oreilles pointus.
Deux jours plus tard, Werner alla voir une dernière fois Jehan, la seule personne qui l’aimait bien et que le côté turbulent de Werner n’énervait pas outre mesure. Lorsque le pauvre homme appris le départ de l’enfant il lui offrit en dernier présent un jeune perroquet, un Ara Ararauna que Werner adorait et qui était l’animal avec lequel il avait le plus d’affinité étant donné qu’il l’avait même vu naître …
C’est donc avec cette étrange créature sur l’épaule, un grand sac remplis d’affaire et une dague à la ceinture que Werner monta sur le Faucon Ardent, navire du capitaine Ethilrondeorn.
En réalité, lorsque Adolf avait payé et lorsque son fils était monté sur le navire chacun des deux avait oublié de se posait une question cruciale … quelle genre de navire commande Ethilrondeorn ? La réponse à cet question : un navire pirate évidemment !
C’est ainsi que Werner appris la piraterie au côté de ce fabuleux capitaine qu’était l’elfe. A eux deux ainsi que leur équipage d’elfes et d’hommes ils pillèrent de nombreux navires de marchands comme de guerre, ils voyagèrent en de nombreux points du globe, Werner appris la stratégie sous toute ces formes, il découvrit la merveilleuse île de Sartosa, ils remuèrent ciel et terre, et même si au début Werner ne faisait que laver le plancher de bois du navire … il s’éleva en 8 ans au rang de second du navire. Au cours de ces années de piraterie, Werner développa une technique de combat de tête brûlée assez incroyable … tout d’abord il réussit à confectionner de son propre chef ce que l’on appelle des bombes explosives … et, avec celles ci, il se rendait sur le navire adverse durant les combat, se taillait une place à grand coup d’épée dans les rangs des soldats, ce rendait avec quelques marins dans les endroits où risquait de se trouvait les trésors les plus intéressant que recelait le navire, les compagnons de Werner quittaient alors le navire puis le jeune homme se rendait alors à la réserve de poudre du bateau, plaçait une bombe dans celle ci, l’allumait … et avait environ 2 minutes pour quitter le navire, ce qu’il a jusqu’alors toujours réussi, une fois dehors, le navire ennemi explosait tandis que le Faucon Ardent s’éloignait de l’épave …
Une bonne demi- douzaine de navires furent ainsi coulés grâce au soins du jeune pirate.
Ainsi il appris comme cela tout son métier et, à l’âge de 24 ans, il reçu une lettre en mer de son père, qui l’invitait à rejoindre le continent, de nouveau à terre, il retrouva son père, tel qu’il l’avait laissé, peu être légèrement plus vieillit … il retrouva aussi ces frères et sa mère.
Il découvrit alors que son père avait décidé de le marier et qu’il lui avait acheté un titre de capitaine sur un de ces navires de commerce …
Quelle existence ennuyeuse notre pirate retrouva il alors à terre ! Tout n’était fait que de cérémonies de nobles ennuyeuses et Werner se sentit étouffé … lorsqu’il appris que son mariage aurait lieu le jour de ces 25 ans de même que la cérémonie durant laquelle il recevrait son titre … une ingénieuse idée fourmilla dans l’esprit de Werner …
Les frères qu’il avait retrouvé à terre ne lui semblait plus être de sa famille, l’un était empâté et il n’y avait à ses yeux que la nourriture, l’argent et la tendresse d’une femme niaiseuse qui l’intéressait … quand au second, l’étude et l’interprétation des signes de son dieux était devenu son principal passe temps.
Werner se rendit compte durant les 6 mois qu’il passa à terre à quel point ces parents le détestaient, autant ces frères que sa mère et son père, lui qui rêvait de liberté fut enfermé chez lui après quelques jours passés à l’extérieur durant lesquels il écuma les bars et tavernes de la villes, se reposant dans les bras de femmes faciles, déclenchant des bagarres, finalement, il amena tellement de trouble dans la cité que le capitaine de la garde de Marienburg ramena lui même le jeune homme entièrement saoul à ces parents … il reçut alors une sévère correction et fut privé de sortit comme lorsqu’il était enfant.
L’aigreur de ces proches décida finalement Werner à renier définitivement sa famille et, lorsque le grand jour arriva et lorsque la moitié des soldats et des nobles de Marienburg furent réunis sur la grande place de la ville où allait avoir lieu la cérémonie, les festivités se préparèrent en attendant le futur capitaine et mari d’une jeune noble aigre à la beauté froide. Les convives attendirent alors … une heure … deux heures … trois heures … on commença alors à s’impatienter et finalement au bout de 4 heures des recherches furent lancées mais on ne trouva pas Werner … ou du moins, si on le trouva : au grand large, sur un superbe trois mâts, disparaissant sur la ligne d’horizon …
Werner à se jour là réussi l’un des plus beau coup de sa carrière : il était sortit de chez lui avant même que tous les convives soient là et, au lieu de se rendre à la cérémonie accompagné de son vieux père, il quitta la maison seul, on se dit qu’il voulait sûrement rejoindre le premier la place pour pouvoir tout préparer seul en attendant les convives … pas du tout !
Tout d’abord il se rendit au poste de garde de la ville, y entra par effraction assommant ou tuant un ou deux gardes qui lui refusait l’accès malgré ces superbes vêtement puis il entra dans le bureau du capitaine qui avait oser porter la main sur lui lorsqu’il était ivre et, alors que celui ci était parti se rendre au festivité (avec une arme de parade en or strictement inoffensive), Werner pris tranquillement le temps de choisir dans son armurerie personnelle sa plus belle lame et de s’en paraître puis il rangea ses nouveaux habits de parade et il mit ses vieilles hardes de marins alors, il sauta par la fenêtre sans que personne ne le voit et se rendit sur les quais où l’attendait quelques hommes du Faucon Ardent, ils se rendirent alors tous ensemble à l’armurerie de la ville même où ils prirent toutes les armes qu’ils pouvaient prendre ( notamment les meilleurs modèles de canons … ) qu’ils ramenèrent au navire qu ‘ils avaient repérés comme étant le meilleur du port pour finalement le voler et rejoindre, plus loin, le Faucon Ardent. A partir de se moment là la famille de Werner entra dans une rage noir, lui retirant son titre légitime, le retira son titre de noblesse, Werner fut alors condamné à mort et chacun des fils d’Adolf jura de lui faire payer par la peine capitale sa forfanterie.
Werner gagna ainsi le jour de son propre anniversaire, une superbe et très efficace épée (comme elle l’a toujours prouvée!), un nouveau navire, sûrement le plus beau du port de Marienburg dont la proue rappelant la forme de la tête d’un lion et la couleur d’ensemble noire du navire décida finalement le nouveau capitaine à baptiser le bâtiment le Lion Noir. Navire bien évidemment armé des meilleurs canons de la ville … tout ceci obtenu en tuant tout au plus une dizaine de gardes et en perdant deux hommes en tout et pour tout.
Depuis ce jour Werner et Ethilrondeorn naviguent séparément même s’il arrivent que leur routes se croisent encore et même s’ils s’aident fréquemment lorsqu’ils sont dans le besoin.

Werner a commis de nombreux autres pirateries et autres prouesses depuis 10 ans notamment, il est dit qu’il aurait pillé une tombe dans le désert d’Arabie, lui et ses hommes même si nombres d’entre eux y sont morts, de nombreux pirates auront été engagés par les richesse qui auront été pillés … notamment les boucles d’oreilles et les nombreuses bagues que le capitaine aborde fièrement. Il est dit que dans cette entreprise il se serait retrouvé face à la mort elle même, qu’il n’aurait pas reculé face à celle ci … et qu’il lui aurait même logé une balle dans l’œil droit … d’où son pavillon représentant une tête de mort dont l’orbite de l’œil droit aurait été élargie.

Ce forban de Werner a commis de nombreuses autres forfanteries, on dit qu’il aurait voyagé aux quatre coins du monde et se serait même rendu dans le lointain Nippon et la lointaine Cathay, certaines légendes disent mêmes qu’il se serait rendu avec son mentor elfe dans l’archipel elfique … mais il ne s’agit là que de rumeur … du moins à ce que j’imagine !
Mais sachez aussi que lui, son ami elfe et son fidèle perroquet, Hirorir voyagent toujours sur nos mer et qu’il se pourrait bien que vous les rencontrerait un de ces jours … j’espère seulement que ce jour là vous aurez un service à proposer au capitaine en échange de votre vie car, voyez vous, c’est le genre de personne qui est prêt à vous offrir ce qu’il peut … si vous lui offrez quelque chose en retour et c’est aussi le genre de personne à vous demander un service lorsque lui est dans le besoin ! En échange de quelque chose qu’il pourra vous donner. Soyez sûr qu’il honorera sa promesse car, voyez vous, il lui reste encore un petit quelque chose de noblesse au fond du cœur … cependant, quand à savoir le jour où il s’exécutera …

Maintenant, mes seigneurs la soirée tire à sa fin et mon conte à durer bien longtemps … j’espère qu’il vous aura plus et que vous m’offrirait une petite piécette en échange de ceci. Sur ce je vous souhaite une bonne nuit mes seigneurs … et bon vents !

Et tu m'offres quoi si je te laisse la vie sauve ?? Tout ce que je veux ???! Même une vie entière de piraterie à mes côtés ????!!!
RETOUR aux Titres
CHAMPION EN TITRE
Le Blondinet

Commentaire(s)
Dernière Prestation N°102
MEILLEURS TROUPES

Le Masque de Valaya
334 pts


Gods of War
244 pts


Pax Kiss
244 pts


La Kriek Team
187 pts


La Horde Sauvage
168 pts


Statistiques / Pronostics

Dernières Missives

HRP: "Présentation" du jeune !
par: Efariel le 02-08-2010 5:32

RP: Un bannis à Camps Nouveau
par: Alexandrecorse le 17-06-2010 20:47

RP: Réparation!
par: Babinto le 03-07-2008 22:25

RP: Hill DwellerS
par: Sharrinddlar le 16-03-2008 10:49

HRP: [SierrElben] Le site Evolution
par: Sharrinddlar le 20-01-2008 23:41

HRP: Piti problème
par: Sharrinddlar le 07-01-2008 18:32

HRP: Bonnes Fêtes
par: Grobyl le 01-01-2008 20:23

HRP: ChaOdisiaque a enfin son site
par: Sharrinddlar le 16-12-2007 20:57

HRP: Le Tchat ChaOdisiaque
par: Sharrinddlar le 02-12-2007 0:27

RP: La fin est proche ...
par: Sharrinddlar le 21-11-2007 18:26


Logo MyChezWam
Etage 1 Porte 2

1&1
Gecko logo
tour de jeu
Votez pour le site

spampoison
Valid HTML 4.01 Transitional

Ce site n'est pas un site officiel de GAMES WORKSHOP.
Warhammer et le logo Warhammer sont des marques déposées de GW.
Le Marteau de Guerre de Chaodisiaque est un site de passionnés à but non lucratif.
Créateur et personne à contacter: Franck Pertegas lemarteaudeguerre@chaodisiaque.com